Aménagement du territoire

Stop à la bétonisation du Chemin de ronde à Croissy-sur-Seine

La mairie de Croissy envisage d’accepter un nouveau projet d’habitation collective sur le terrain dit « réserve foncière », situé sur le Chemin de ronde entre les résidences Nafilyan et Moulin vert. Dans cet espace seraient construits 100 logements et une maison médicale.

L’Association du Chemin de ronde et l’ensemble des riverains s’opposent fermement à toute bétonisation supplémentaire et à toute nouvelle construction immobilière sur le Chemin de ronde.

Nous proposons de maintenir cet espace vert comme un espace naturel, qui pourrait être transformé en jardin en permaculture ou agriculture citadine, en relation avec les restaurateurs locaux. En effet, le Chemin de ronde a déjà dépassé son seuil de saturation avec plus de 850 logements construits ou en cours de construction dans son secteur.

Nous avons besoin de la mobilisation de tous, aussi merci de signer et de diffuser cette pétition. Les résultats en seront adressés à la mairie de Croissy, à  la députée de Croissy, et à  la préfecture des Yvelines.

Le Cadeb vous invite à signer la pétition lancée par l’association du Chemin de ronde.

La centrale hydroélectrique de Bougival en enquête publique

Du 29 mars au 30 avril,  la Préfecture organise une enquête publique sur  le projet de microcentrale hydroélectrique à Bougival. Les permanences du commissaire enquêteur se tiendront dans les mairies de Bougival et de Croissy-sur-Seine.

Le projet porté par VNF consiste à installer deux turbines dans une écluse désaffectée. La production de la centrale est estimée à 7100 MWh/an. Soit l’équivalent de la consommation (hors chauffage) de 6048 habitants, selon l’ADEME.

Le dossier présenté vise à répondre aux questions suivantes : quel sera l’impact environnemental du projet, pendant la phase construction et dans la durée, sur la biodiversité du site et le paysage (contexte patrimonial de la machine de Marly) ? Quel est le bilan énergétique et financier global de l’opération ?

L’association « Patrimoine & Urbanisme » de Bougival a déposé une contribution.

PLU de Sartrouville : une huitième modification

Une enquête publique a lieu du 29 janvier au 1er mars 2021, en vue d’une modification du Plan Local d’urbanisme (PLU) de Sartrouville. C’est la 8ème modification, depuis l’adoption du document en septembre 2006.

La présente modification vise principalement à :

  • Permettre la mise en œuvre du plan d’action cœur de ville en centre-ville ainsi que du Nouveau Projet National de Renouvellement Urbain (NPNRU) sur le Plateau.
  • Mieux protéger les secteurs pavillonnaires et le patrimoine communal.

Après concertation avec les associations membres sur la commune, le Cadeb a déposé des observations auprès du commissaire–enquêteur : Observations et contribution du CADEB sur modification 8 PLU SARTROUVILLE

En complément, l’association du quartier de la Plaine a déposé un document de ressenti : Ressenti Association Quartier La PLaine – MODIFICATIONS 8 PLU Sartrouville – 24 février 2021

L’extension de Carrefour Montesson à nouveau rejetée

Pour la deuxième fois, la Commission nationale d’aménagement commercial (CNAC) vient de dire non au doublement de la surface de vente de l’hypermarché de Montesson.

Le projet présenté par la société Carrefour, légèrement réduit par rapport à sa version initiale, prévoyait de créer environ 48 boutiques, qui s’ajouteraient aux 60 boutiques déjà existantes dans la galerie commerciale, et d’installer 7 grandes et moyennes surfaces spécialisées. La surface commerciale passerait ainsi de 25.818 m2 actuellement à 47.399 m2 (49.471 m2 dans le projet initial).

Le projet était soutenu par la majorité des maires des communes avoisinantes, à l’exception de ceux de Saint-Germain-en-Laye et Maisons-Laffitte.

Dans son avis, la CNAC indique redouter que les nouvelles boutiques ne viennent « concurrencer et fragiliser les boutiques existantes dans les centres villes de la zone de chalandise. »

Le Cadeb était opposé à cette extension, tout comme l’association Qualité de vie de la Borde à Montesson, du fait des nuisances importantes induites par ce projet.

Lors de sa réunion du 12 janvier, le conseil du Collectif s’est donc félicité de cette décision. Il restera toutefois attentif à la question foncière, sachant que la Communauté d’agglomération avait acquis des terrains en vue des projets dans le quartier de la Borde.

> Lire l’avis de la CNAC

Lancement d’une enquête sur le projet RD186 entre le Pont du Pecq et le Pont de Chatou

Le projet porté par la communauté d’agglomération et le Département vise à répondre à plusieurs enjeux : offrir un parcours continu et sécurisé pour les cyclistes depuis le pont du Pecq jusqu’au pont de Chatou (soit 4 km), dans un milieu urbain de qualité où l’espace public est déjà très occupé, sans diminuer la fluidité du trafic automobile en intégrant un réaménagement de la place de la République au Vésinet (appelé communément « rond-point du Pecq »); et aménager les accès cyclables aux trois gares RER à Chatou et au Vésinet ainsi qu’aux collèges et lycées situés à proximité (soit 4 km supplémentaires).

Il s’agit donc « d’aménager des itinéraires cyclables qui soient le plus possible séparés du trafic routier, qui soient faciles et pratiques à utiliser, et qui préservent la qualité paysagère des lieux. »

Ce projet fait actuellement l’objet d’un questionnaire ouvert aux habitants des communes concernées mais aussi des usagers tous modes qui l’empruntent.

Réseau Vélo 78 et le Cadeb se félicitent de ce questionnaire et vous invitent à y répondre, en regrettant toutefois que les objectifs du projet ne prennent absolument pas en compte les piétons. Alors que ceux-ci sont des acteurs importants des circulations dites douces et qu’en cette période d’épidémie, c’est une mobilité essentielle.

De plus, le Cadeb demande qu’une attention particulière soit apportée à la préservation du patrimoine bâti et arboré.

> Voir l’enquête

Municipales et environnement : l’ADEME propose des clés

Parce que l’urgence environnementale est une préoccupation croissante des habitants, l’ADEME a souhaité, en éditant le recueil « Demain MON TERRITOIRE », partager des clés pour qu’élus et futurs élus puissent intégrer la dimension environnementale dans leur programme et proposer des actions concrètes pour leur territoire. Les 20 fiches de ce recueil valorisent des solutions mises en place dans des communes et intercommunalités de différentes tailles, réparties sur l’ensemble du territoire. Elles montrent qu’il est possible d’envisager une ville plus sobre en carbone, avec des gains en matière de lien social, de qualité de vie et de dynamisme économique.

> Demain mon territoire (PDF 16mo)

Europacity, la ligne 17 du Grand Paris Express et la Tangentielle Nord

Dans un communiqué en date du 9 octobre, l’Association des Usagers des transports d’Ile-de-France (FNAUT Ile-de-France) réagit à la possible remise en cause par le gouvernement de l’énorme projet Europacity, au niveau du triangle de Gonesse, dont la  presse se fait l’écho.

Un abandon dont ne pourraient que se féliciter toutes les associations environnementales affiliées à France Nature Environnement (FNE), fermement opposées au projet.

Dans ces conditions, indique la FNAUT, il serait incompréhensible que la Société du Grand Paris (SGP)  démarre les travaux de la gare de la ligne 17 du Grand Paris Express (GPE) destinée notamment à desservir le centre commercial en projet.

En conséquence, la FNAUT demande « le gel immédiat de tous les travaux concernant la ligne 17 du GPE. » et souhaite « que soit mené un débat public sur les besoins d’aménagement et de transports dans ce secteur. »

Elle estime que « pour répondre aux réels besoins de transport des habitants, les 3 Milliards d’Euros de la ligne 17 peuvent être bien mieux utilisés ailleurs » en citant parmi d’autres projets les extensions du T11 (Tangentielle Nord) vers Sartrouville, avec desserte d’Argenteuil, et vers Noisy-le-Sec.

> Le communiqué de l’AUT

Bientôt une zone agricole protégée dans la Plaine de Montesson ?

Du jeudi 12 septembre au vendredi 11 octobre 2019,  une enquête publique est organisée en vue de recueillir les observations du public sur le projet de création d’une zone agricole protégée dans la plaine de Montesson, sur les communes de Carrières-sur-Seine, Montesson et Sartrouville.

Les heures de permanences des commissaires enquêteurs dans les trois communes figurent dans l’avis d’ouverture d’enquête.

Pendant toute la durée de la consultation, le dossier d’enquête est consultable sur le site de la préfecture des Yvelines .

Les observations du public peuvent être transmises aux commissaires enquêteurs à l’adresse suivante : zap-carrieres-montesson-sartrouville@enquetepublique.net

> L’avis d’ouverture d’enquête
> Le site de la Préfecture
> L’avis du CADEB