Collectivités locales

La Région Île-de-France lance son premier budget participatif écologique et solidaire

L’annonce en a été faite le 30 juin par la présidente de Région, Valérie Pécresse. Dans le cadre d’un budget participatif doté d’une enveloppe de 100 M€,  les Franciliens pourront  proposer des projets locaux à dimension environnementale autour de cinq  thématiques principales :

  • Alimentation, biodiversité, espaces verts
  • Vélo et mobilités propres
  • Propreté, prévention et gestion des déchets, économie circulaire
  • Énergies renouvelables et efficacité énergétique
  • Santé environnementale.

Le dépôt des dossiers s’effectuera jusqu’au 14 août 2020. Tous les Franciliens – regroupés en personnes morales –, les associations, mais aussi des entreprises ou encore des acteurs publics ou privés, pourront candidater.

Ce seront ensuite les Franciliens (de plus de 15 ans) qui voteront pour choisir les projets.  Les votes se feront en ligne, entre le 18 septembre et le 14 octobre prochain.

C’est à l’issue des votes des habitants – et de la validation préalable des maires concernés – que la Région engagera le financement « jusqu’à 100 % » des investissements dans les projets écologiques locaux allant jusqu’à 10.000 euros.

> https://www.iledefrance.fr/lancement-du-budget-participatif-ecologique-et-solidaire-de-la-region-ile-de-france

10 milliards en cinq ans pour la transformation écologique de l’Ile-de-France

La région Ile-de-France vient de voter  un plan de mobilisation de 10 Milliards d’Euros pour la transformation écologique de l’Ile-de-France d’ici 2024 De nombreuses politiques déjà en place seront confortées. Viennent s’y ajouter d’autres axes d’action, détaillés dans un document d’une soixantaine de pages. Qualité de l’air, biodiversité, santé, économie circulaire, urbanisme durable, énergies renouvelables, concertation, sont les priorités de la politique environnementale de la Région.

> Le plan de mobilisation

Municipales et environnement : l’ADEME propose des clés

Parce que l’urgence environnementale est une préoccupation croissante des habitants, l’ADEME a souhaité, en éditant le recueil « Demain MON TERRITOIRE », partager des clés pour qu’élus et futurs élus puissent intégrer la dimension environnementale dans leur programme et proposer des actions concrètes pour leur territoire. Les 20 fiches de ce recueil valorisent des solutions mises en place dans des communes et intercommunalités de différentes tailles, réparties sur l’ensemble du territoire. Elles montrent qu’il est possible d’envisager une ville plus sobre en carbone, avec des gains en matière de lien social, de qualité de vie et de dynamisme économique.

> Demain mon territoire (PDF 16mo)

Enquête publique sur la révision du PLU de Saint-Germain-en-Laye

L’enquête a lieu du vendredi 12 octobre au samedi 17 novembre inclus.  Le dossier est consultable sur place au centre administratif  ou en ligne à l’adresse https://www.saintgermainenlaye.fr/840/la-revision-generale-du-plu.htm

Reinhard Felgentreff, Commissaire-enquêteur, tiendra cinq permanences au centre administratif. Pendant toute la durée de l’enquête, vous pourrez adresser vos courriers à l’intention du Commissaire Enquêteur en mairie ou par courriel à l’adresse suivante : revision-plu-saint-germain-en-laye@enquetepublique.net

Contact : Direction de l’Urbanisme : 01 30 87 23 40 ou par courriel : urbanisme@saintgermainenlaye.fr

Pour en savoir plus : https://www.saintgermainenlaye.fr/112-1113/fiche/ouverture-de-l-enquete-publique-revision-du-plu.htm

Enquête publique sur la révision allégée du PLU de Bezons

Objet d’une enquête publique qui s’est terminée le 6 aout, la révision du PLU de Bezons prévoit notamment la suppression de la protection des espaces boisés sur l’ile fleurie en vue des travaux de construction d’un pont sur la Seine dans le cadre du projet Eole (liaison RER E Paris/Mantes) et des aménagements prévus par le Conseil départemental du Val d’Oise.

FNE Ile-de-France a déposé un avis au nom des associations exerçant leur activité dans les départements concernés : Hauts de Seine, Val d’Oise, Yvelines.

L’union régionale dont le Cadeb est membre est opposée à ce déclassement et demande le rétablissement de la protection à l’issue des travaux.

> L’avis de FNE

> L’avis des associations locales