Tous les articles par CADEB

Compte-rendu du CCSPL de la CASGBS, 17 mai 2024 Commission Consultative des Services Publics Locaux

Transports : C’est le dernier CR de Transdev celui-ci ayant été remplacé par Keolis.
Cela concerne la gestion des parkings bus de Houilles et Sartrouville et les parking Véligo du Vésinet et de Sartrouville qui passent aussi à Keolis (et qui deviendront gratuit pour les personnes ayant un forfait Imagine R).
Augmentation des départs de bus :
1,6% pour Sartrouville
17% pour Houilles
Il semblerait que cela est plus dû à une augmentation des bus de substitution (l’ors des travaux et/ou des interruptions de service) sur le RERA ou les lignes de train (L et J) qu’une augmentation des dessertes.
A noter qu’une étude vas être relancée avec IDF Mobilité, la CASGBS et la commune pour refondre complétement le pole transport de la gare de Houilles.
Nous espérons qu’à cette occasion un Véligo sera installé sur cette gare.

Container (poubelles) : DSP concernant les poubelles de Maisons-Laffitte et Port Marly. Qui s’est achevé min 2023.
Ce marché a été remplacé par un marché unique pour la CASGBS avec la société Sulo (qui a repris Plastic Omnium). L’avantage c’est que cette société fait aussi bien la fabrication, la gestion et le recyclage des containers.

CAP : La piscine de Sartrouville :
NB : La piscine de Sartrouville est restée à la CASGBS alors que celle de Houilles est retournée à la commune.
A noter un point très positif. La piscine est dorénavant chauffée par le réseau de chaleur du SITRU.
La piscine de Chatou est d’ailleurs en train d’étudier son raccordement.
La consommation d’électricité étant très importante, nous avons demandé s’il n’était pas possible d’installer des panneaux solaires au moins sur les ombrines.
Il nous a été répondu qu’on ne pouvait pas le faire à cause de la proximité du lycée !
La représentante d’UFC que Choisir qui était aussi surprise que moi va se renseigner auprès du SEY (Syndicat d’Electricité des Yvelines).

Office de tourisme Intercommunale : Directrice très motivée.
Par contre nous avons appris que la taxe de séjour allait être doublée au bénéfice d’IDF Mobilité et ce de façon définitive.
La taxe de séjour étant une des ressources principales de l’office de tourisme, il faut être très prudent sur son utilisation (600 K€ en 2023 et 750 K€ prévus en 2024 (effet JO)).

Service de l’eau Maisons-Laffitte : Les chiffres sur la qualité du réseau sont bons :
Taux de distribution : 90,9%
Ancienneté moyenne des canalisations : 60 ans
L’eau étant pompée dans l’ALBIEN à 600M, est de très bonne qualité avec une dureté de calcaire qui n’est que de 12 degrés français qui est l’optimum (avec moins on ne peut plus rincer et l’eau pure corrode les canalisations).
Cela explique aussi le prix bas de l’eau à Maisons-Laffitte.
Une information très intéressante. Selon Veolia, depuis janvier 2023, il y aurait une obligation de contrôle des perturbateurs endocriniens dans l’eau potable. Etant donné son importance pour la santé, cet indicateur devra être suivi particulièrement.

Assainissement à Maisons-Laffitte : A noter surtout le test en cours par Veolia consistant à se servir du réseau lui-même pour stocker l’eau en cas de fortes pluies.
Deux vannes (12 prévues à terme) sont installées commandées à distance permettent de stocker l’eau dans les grosses canalisations en cas de fort débit.
Cela nécessite évidemment un système d’information puissant pour mesurer les chites d’eau, les débits, … pour éviter surtout si on ferme trop que l’eau remonte dans les caves ou les éviers.
Ce système est aussi testé à St Malo.

Assainissement Le Mesnil Le roi, Marly et Mareil-Marly : Je n’ai pu assister à cette partie devant partir à 12H15.

Jean-François Sirot, Représentant du CADEB à la CCSPL

Compte-rendu de la Commission de Suivi de Site du 02/05/2024 Usine d’incinération d’ordures ménagères CRISTAL à Carrières-sur-Seine

La CSS de l’usine CRISTAL a une mission générale d’information du public en matière de sécurité et de suivi de l’impact environnemental des activités de l’installation.

Travaux 2023 : En 2023 des travaux de remise à niveau de l’infrastructure, on fait baisser la capacité de production du site, d’environ 20 000 tonnes sur 120 000 tonnes.

Evolution de capacité : Une demande d’augmentation pour passer de 120 000 tonnes par an à 130 000 tonnes est en cours. J’ai posé la question de savoir si avec le tri des bio déchets qui va arriver, la capacité sera utile. En effet, les déchets apportés par les communes du SITRU représente aujourd’hui 70 000 tonnes donc en cas de baisse importante, un seul four pourrait suffire. Le seul argument recevable de Suez est la nécessité d’un back-up en cas d’arrêt d’un four, qui a mon avis pourrais se faire autrement. Evidemment, il n’est pas dans l’intérêt de Suez de ne plus pouvoir bruler des déchets « importés ».

Pollution : Suite à une de mes questions sur l’éventuelle pollution des sols, Mr Uguen (Directeur du site pour Suez) me confirme que l’étude des sols n’a pas fait remonter de problème de pollution comme à Ivry. Il est possible de récupérer les documents d’analyse auprès de l’état.

Incidents d’exploitation : Peu de choses à signaler surtout un problème mineur de pression sur les chaudières qui produisent l’eau chaude pour le réseau de chaleur (à 54 Bars).

Valorisation : L’usine est maintenant une entreprise de valorisation depuis l’extension du réseau de chaleur. Le système de production d’électricité va être augmenté de façon à consommer la chaleur non utilisée par le chauffage en été ce qui est une très bonne chose (mais j’aimerai connaitre le cout de l’opération et le cout ramené au Kwh). La TGAP est donc réduite dès à présente grâce au passage en usine de valorisation.

Remarque générale : J’ai regretté auprès du sous-préfet que le CSS n’intègre pas aussi le réseau de chaleur. Celui-ci m’a aussi confirmé que les biodéchets devrait être collectés séparément depuis le début de l’année. Il y a apparemment une tolérance de l’état dans le non-respect des règles mais il ne sait pas quand elle s’arrêtera.

Jean-François Sirot, Représentant du CADEB à la CSS

Brèves du Cadeb – Février 2024

Au sommaire de ces brèves :

  • Le SDRIF-E 2040 à l’enquête publique en 2024
  • Croissy-sur-Seine, Départ de l’entreprise Servier / Chemin de Ronde
  • Chatou, Ile des Impressionnistes
  • L’étang la Ville, Bilan
  • Louveciennes, Enquête publique
  • Bezons, Square de la République, Berges de Seine, Ile Fleurie
  • Croissy-sur-Seine, Aménagement de la digue
  • Carrières sur Seine, Projet EOLE
  • Agenda associatif fin février/mars 2024

> Brèves du Cadeb – Février 2024

Le CADEB organise un groupe de travail sur le dossier du SDRIF-E

Le Schéma Directeur Régional de l’Ile de France Environnemental 2040 (SDRIF-E) est soumis à enquête publique depuis début février 2024. Il est le document de référence pour l’aménagement de l’Ile-de-France afin d’encadrer la croissance urbaine, l’utilisation de l’espace et de favoriser le rayonnement international de la région. L’objectif est aussi de garantir un cadre de vie de qualité aux Franciliens à l’horizon 2040. Pour cela il faut mettre fin aux villes dortoirs de la grande couronne, conséquence du centralisme de Paris.

Le SDRIF 2030 actuel a, contrairement à ses objectifs, accentué le centralisme de Paris avec la création du Grand Paris et les infrastructures de transport du Grand Paris Express.

Le SDFRIF-E 2040 peut-il atteindre ses objectifs, en particulier pour les Yvelines et les communes de la CASGBS ? C’est la question à laquelle le Cadeb devra répondre.

Le Cadeb propose donc de faire un groupe de travail sur ce sujet afin d’élaborer un avis lors de l’enquête publique qui se déroule du jeudi 1er février au samedi 16 mars 2024

Une première réunion a eu lieu le 29 janvier dernier. 

La prochaine réunion se tiendra salle des conférences sous la mairie du Vésinet le jeudi 15 février à 19h00.

Nous remercions les personnes qui souhaitent participer à ce groupe de travail de s’inscrire via l’adresse mail du Cadeb : cadeb78@laposte.net