Le plan de protection de l’atmosphère mis en enquête publique est très insuffisant

Les plans de protection de l’atmosphère (PPA) sont « des plans d’actions qui décrivent les mesures à mettre en œuvre pour une amélioration réelle de la qualité de l’air, tant en pollution chronique que pour diminuer le nombre d’épisodes de pollution ».

Pour FNE IDF, le plan francilien mis en enquête publique du 18 septembre au 31 octobre est très insuffisant. En effet, « les objectifs de ce futur plan ne sont pas assez contraignants, pour les différents secteurs tels que le trafic routier, le transport aérien (augmentation de + 14 % de la pollution), le chauffage résidentiel (l’accent étant mis sur le chauffage au bois qui est très polluant mais globalement minoritaire en Ile de France), et l’agriculture qui n’a aucune obligation exceptée celle de faire quelques études pour indiquer ce qu’elle émet et ce qu’il faudrait faire pour le futur. »

Nous vous invitons à prendre connaissance du projet de PPA et à déposer une observation sur le site du ministère.

 

RER A : les usagers mécontents des horaires d’été

Inadaptés à la demande, les horaires d’été ont été mal vécus par les usagers des RER A et B et de la ligne L3 (Cergy-Paris).

Dans un récent courrier adressé au syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif) et à la RATP,  l’Association des usagers des transports d’Ile-de-France (AUT Idf) demande de « veiller à ce que, pour les lignes dont l’offre est allégée, cela soit bien en relation avec une baisse effective et proportionnelle de la fréquentation afin de ne pas recréer des situations de surcharge. »

Elle propose la réalisation d’une étude fine d’adéquation de l’offre d’été à la demande.

Le Cadeb, membre de l’AUT Idf, soutient cette proposition.

> Le courrier de l’AUT Idf

Dernière ligne droite pour demander à l’Europe un droit pour les sols

En Europe, il existe une directive cadre sur l’eau, une sur l’air mais pour la terre ? Rien. Nos sols ne possèdent aucune protection juridique européenne. Pourtant, les enjeux autour de ce bien commun sont immenses. France Nature Environnement se mobilise donc, avec 400 organisations européennes, autour de l’Appel du Sol, sorte de méga-pétition pour demander à l’Europe de donner aux sols la protection qu’ils méritent. Vous avez jusqu’au 11 septembre pour signer et faire signer l’appel du sol

Le tribunal annule le PLU de Bougival

Par décision en date du 20 juillet 2017, le Cour administrative d’appel  de Versailles a annulé le PLU de la commune de Bougival (Yvelines) suite au recours intenté par l’association « Patrimoine & Urbanisme » (P&U) de Bougival, plusieurs autres associations (dont le Cadeb) et des particuliers. Le tribunal a retenu les arguments des défenseurs de l’environnement et relevé que la ville commettait une « erreur manifeste d’appréciation », du fait notamment de « l’atteinte portée à la protection des sites et des paysages par l’effet de la suppression d’espaces boisés classés présentant un caractère remarquable », en particulier sur la colline dite des Impressionnistes.

Consultez le communiqué de la cour d’appel de Versailles

Tangentielle Nord : une mise en service très partielle

Le samedi 1 juillet, le tramway T11  Express (anciennement Tangentielle Nord )  a été mis en service  entre Epinay et le Bourget. Pour l’association des usagers des transports (AUT Idf), dont le Cadeb est membre, c’est une bonne nouvelle, mais des inquiétudes demeurent et la ligne reste incomplète. En effet, pour la première fois, les usagers de la banlieue nord de Paris bénéficieront d’une portion de rocade rapide leur évitant de transiter par Paris. C’est l’aboutissement d’un très long processus puisque la première concertation publique sur ce projet date de 1999 ! Toutefois, souligne l’AUT dans un communiqué, « cette ligne prendra toute son utilité quand elle sera prolongée, jusqu’à Sartrouville à l’ouest et Noisy-le-Sec à l’est, comme prévu dans la déclaration d’utilité publique de 2008. Environ 50 M€ ont déjà été dépensé en études détaillées (AVP) et acquisitions foncières. Nous demandons aux financeurs Etat et Région de débloquer les budgets nécessaires à l’engagement rapide des travaux. » Concernant la partie ouest, un courrier a été adressé à la Ministre des Transports et à la Présidente de la Région Ile-de-France, avec les associations Cadeb et Plus de Trains.

> Lire le communiqué de l’AUT et le courrier des associations

État d’urgence pour la passerelle en encorbellement vers la Défense

Le temps presse. Pour respecter le calendrier de travaux du prolongement à l’ouest du RER E (Eole), SNCF Réseau doit notifier cet été les marchés publics de construction du nouveau pont sur la Seine. Un ouvrage sur lequel pourrait être réalisé en encorbellement une passerelle piétons vélos pour relier la boucle de Montesson à la Défense toute proche. Le projet fait l’unanimité auprès des associations et des élus, mais il reste à trouver le financement pour cet ajout au projet initial. Le coût est de 8 millions d’euros, à répartir entre les collectivités (Région et Départements). Un montant revu à la baisse par SNCF Réseau, à condition bien sûr que les travaux soient « mutualisés », c’est-à-dire réalisés en même temps que l’ouvrage ferroviaire lui-même.

Chacun mesure donc qu’il y a urgence à boucler le financement, car il s’agit d’une opportunité qui ne se représentera pas de sitôt.

> Lire l’article des Échos du mercredi 7 juin

De nouveaux débouchés pour les produits de la plaine de Montesson

L’association Plaine d’avenir 78 réalise en ce moment une étude sur les circuits de commercialisation des maraîchers de la plaine de Montesson afin de proposer de nouveaux débouchés adaptés aux besoins des exploitants et des citoyens.

Un questionnaire confidentiel permettra au stagiaire de l’association d’orienter précisément son étude. Merci de consacrer 5 à 10 minutes pour remplir ce questionnaire :

> Répondre au questionnaire

L’appel du sol : mobilisons-nous

France Nature Environnement  (FNE) a fait de la protection des sols une priorité d’action en 2017.  Le Cadeb, membre de FNE, soutient cette cause  avec les associations  du territoire.

Le sol, milieu naturel riche et indispensable, est le socle du vivant ; cependant nous le dégradons au-delà de ses capacités de résilience : extension urbaine, projets d’infrastructures à travers le pays,  agriculture intensive et friches industrielles sont autant d’activités humaines qui grignotent cette ressource non renouvelable à l’échelle humaine.

Héros discrets, les sols sont partout, omniscients dans notre vie sans que nous en ayons conscience. C’est pourquoi ils ne bénéficient toujours pas de législation protectrice, contrairement à l’air et l’eau.

C’est pour les protéger par une législation contraignante que FNE s’est engagée avec plus de 430 organisations de tous horizons pour porter ensemble une Initiative Citoyenne Européenne (ICE) : mécanisme de démocratie participative à l’échelle européenne permettant à un million de citoyens de faire légiférer les institutions européennes sur les sols.

> Signer l‘appel du sol

Louveciennes : une Avap pour protéger le patrimoine de la ville

Les projets immobiliers de logement collectifs et d’accession à la propriété de la ville dans le cadre du nouveau PLU prévoient de nombreuses constructions au pied de l’aqueduc, en contrebas sur la côte du Cœur Volant et jusqu’aux Vergers des Rougemonts, entrainant la destruction de centaines d’arbres fruitiers, pour laisser place à une arrivée massive de population.

Pour éviter cette « catastrophe », l’association d’environnement locale RACINE demande instamment qu’une « aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine » (AVAP) pour l’aqueduc de Louveciennes, le Cœur Volant et les Vergers des Rougemonts soit mise en place très rapidement et concomitamment à la procédure de révision en cours du PLU afin de mettre en valeur le Louveciennes historique et les quartiers voisins notamment les vergers.

Cette formule de protection encadrée et contrôlée par l’État, qui sera bientôt rebaptisée « site patrimonial remarquable » (SPR), est une disposition au coût modeste mais aux effets très bénéfiques qui permettrait de protéger un terrain vierge en état naturel dont les caractéristiques de flore et faune n’ont fait l’objet d’aucune évaluation.

Pour soutenir cette demande, RACINE a lancé une pétition.

Collectif d’Associations pour la Défense de l’Environnement dans les Boucles de Seine / Saint-Germain-en-Laye

Agenda

Vendredi 29 septembre

La parentalité positive, avec Catherine Jamet, par les conférences carrillonnes, à 20h30, à Carrières-sur-Seine.

Samedi 30 septembre

Repair’café organisé par Forum et Projets,  de 14h à 18h, à Croissy-sur-Seine.

Samedi 7 octobre

Conférence-débat « Réformer la France: mission impossible ? » organisée par les amis de la forêt de St Germain et Marly et animée par Jean Grandclerc. De 15h à 17h au MAS, à Saint-Germain-en-Laye. Entrée gratuite.

Dimanche 8 octobre

Promenade découverte à vélo conviviale et décontractée avec Réseau Vélo 78 au parc du Peuple de l’Herbe à Carrières-sous- Poissy