Une équipe partiellement recomposée pour le Cadeb

En ce printemps 2021 le Cadeb publie sa lettre N°85. Cette nouvelle Lettre du Cadeb est publiée avec retard après bien des péripéties au sein du collectif qui voit son bureau recomposé.

Elle reflète l’objectif très clair du Cadeb de continuer par ses actions à préserver avec détermination la qualité de l’environnement pour chacune des communes composant la CASGBS. En effet « une communauté d’agglomération est un établissement public de coopération intercommunale qui regroupe plusieurs communes. L’objectif est d’établir un espace de solidarité en vue de réaliser un projet commun de développement et d’aménagement de l’espace ». Cette disposition du Code Général des Collectivités territoriales pose les fondamentaux de l’intercommunalité : la communauté de communes fait partie intégrante du bloc communal, et reste avec les communes, le socle relationnel indispensable vers et avec les citoyens. C’est pourquoi cette Lettre propose outre un article sur la loi tout juste votée par le parlement « Climat et résilience », un article de l’ADREC concernant l’île des impressionnistes, site naturel inscrit depuis 1943, classé en 1951 en site naturel remarquable et en zone naturelle du PLU de Chatou. Le Cadeb pratique depuis toujours le dialogue constructif entre les élus et les associations. Il affirme haut et fort que l’île des impressionnistes doit rester un terrain dans sa destination de zone naturelle classée, sans restriction aucune. Cet objectif est au coeur même du projet de loi tout juste voté par l’Assemblée Nationale.

C’est d’ailleurs dans le même état d’esprit que le Cadeb va poursuivre une réflexion sur la place des arbres dans la ville et poursuive un Groupe de Travail sur l’Habitat où une double réflexion est engagée :

– Sur les 25 % de logement sociaux qui induisent dans toutes les communes de la CASGBS un grignotage des espaces verts pour trouver des terrains constructibles.

– Sur la nécessité de corréler la construction de logement sociaux avec les activités et les créations d’emploi au sein de la CASGBS.

Nous vous souhaitons bonne lecture de cette Lettre et nous vous rappelons que tous les articles sont sous la responsabilité de leurs auteurs.

Le bureau

Une réflexion au sujet de « Une équipe partiellement recomposée pour le Cadeb »

  1. Bonjour,
    Je suis loin d’être sûre que le grignotage des espaces verts ne soit le fait que de la construction de logements sociaux. Beaucoup de ces constructions sont en vente, à un prix de vente prohibitif pour des personnes de classe moyenne. Donc ne mettons pas sur le dos du logement social le grignotage de l’espace.

Répondre à Francoise Ausbart Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.