Zac Princesse au Vésinet : une dérogation pour les espèces protégées ?

Parc PrincesseLe public est appelé à donner son avis du 4 au 24 octobre inclus sur la demande de dérogation « espèces faunistiques protégées »  présentée par « Grand Paris aménagement », aménageur du parc Princesse au Vésinet (Yvelines).

Sur les 18,3 hectares du site, le projet prévoit la construction d’environ 450 logements dont 210 logements sociaux, des commerces, un gymnase, des structures d’accueil pour personnes âgées ou associations ainsi que l’extension d’un groupe scolaire et d’une crèche.

Le projet architectural et paysager se veut « respectueux du territoire, du patrimoine et de l’identité des lieux ». Il impactera toutefois le milieu forestier et aquatique du site, sur lequel vivent des espèces protégées : insectes, oiseaux, mammifères, amphibiens.

Les mesures d’évitement et de réduction permettront de limiter une grande majorité des destructions potentielles d’individus identifiés lors de l’étude d’impact, notamment par la préservation de la plupart des arbres présents sur le site. Pour les impacts résiduels, l’aménageur présente auprès des autorités environnementales une demande de dérogation pour « la destruction d’espèces protégées et la destruction de leurs habitats de reproduction, de repos et/ou de nourrissage. »

Le dossier complet est consultable à l’adresse : http://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/1678A_ZAC_princesse_dossier_demande_dero.pdf

Les observations peuvent être formulées sur l’espace dédié, à l’adresse : http://enqueteur.driee-ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/index.php?sid=23445&lang=fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *