Vers plus de protection des espaces agricoles et forestiers ?

Zone agricole protégée (ZAP) pour la Plaine de Montesson ; classement en « forêt de protection » de la forêt de Saint Germain. Le Cadeb sera toujours présent pour faire entendre la voix de la raison de la protection de nos environnements maraîchers et boisés.

Demandé depuis 2003 par l’association des Amis de la forêt de Saint Germain et de Marly, le classement de la forêt est en bonne voie, avec l’annonce de l’enquête publique du 3 mai au 2 juin. La plupart des grandes forêts péri-urbaines d’Ile-de-France sont déjà des forêts de protection. Ce statut juridique spécifique garantit – pour l’avenir – une protection contre les atteintes à la forêt. Toutefois, les associations environnementales regrettent qu’il n’y ait pas eu, avant l’enquête publique, de concertation sur la délimitation des secteurs éliminés de ce futur classement.

La préservation du caractère agricole de la plaine de Montesson fait désormais consensus. Des protections existent déjà dans les différents documents d’urbanisme : schéma régional (SDRIF), intercommunal (Scot) et plans locaux (PLU). Près de 200 hectares sont inclus dans un périmètre régional d’intervention foncière (PRIF) permettant à la Région d’acquérir des terrains pour les louer à des agriculteurs. Nos élus envisagent une protection supplémentaire ; ils souhaitent créer une zone agricole protégée (ZAP). Cet outil de protection foncière rend impossible ou très difficile tout changement d’affectation d’un terrain agricole inclus dans le périmètre de la ZAP.

Le conseil communautaire de l’agglomération a décidé lors de sa réunion du 29 mars du lancement d’une étude préalable. L’intérêt de mettre en place cet outil ne fait pas l’unanimité. Les propriétaires fonciers y sont opposés, les maraichers y voient plus d’inconvénients que d’avantages.

Quant au Cadeb, tout en étant favorable à toute protection supplémentaire, il est bien conscient que la création d’une ZAP ne sera que la première étape pour assurer la pérennité du maraichage dans la Plaine et régler le problème du foncier qui contrarie tout projet à long terme.

La concertation nécessaire avec tous les acteurs ne fait que commencer. Le Cadeb y participera activement..

Le bureau du Cadeb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *