PSG à Grignon : la contestation s’amplifie

chateausiteDe plus en plus de voix s’élèvent contre l’implantation du Paris Saint Germain à Thiverval-Grignon, au cœur de la Plaine de Versailles. Associations environnementales, profession agricole, enseignants, chercheurs, société civile se mobilisent contre le projet de rachat par le club parisien de cette propriété du ministère de l’Agriculture, qui s’étend sur près de 500 hectares et comprend un château de style Louis XIII classé aux monuments historiques, de nombreux bâtiments d’époque, des dizaines d’hectares de jardins et de terres, dont 88 hectares de terres agricoles. Un endroit rêvé pour le PSG qui dispose d’un budget de 300 M€ pour acheter un terrain à la mesure de ses ambitions, et y implanter, à terme, son quartier général, un centre de formation, 18 terrains de football, un stade de 5 000 places et un parking de 1 000 places.

Une pétition contre la venue du club parisien à Grignon a déjà recueilli près de 9.000 signatures. Face à cette fronde, les dirigeants du PSG tardent à prendre leur décision.

Deux autres villes, candidates de longue date pour accueillir le club parisien, reprennent espoir :   Poissy et Saint-Germain-en-Laye. Cette dernière commune, qui abrite le PSG depuis 1975 au Camp des loges, devenu trop petit, propose une nouvelle implantation sur le territoire communal, dans la plaine d’Achères. Les terres, ayant servi de zone d’épandage des boues de la station d’épuration toute proche, appartiennent à la ville de Paris qui n’en a plus l’utilité.

Un dossier à suivre par la nouvelle intercommunalité St Germain Boucles de Seine, … et les associations d’environnement concernées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *