Oui à la passerelle, non à la virgule

Dans le domaine des mobilités, le Cadeb prend position sur deux projets : en faveur d’un franchissement doux de la Seine entre Nanterre et la Boucle, contre le projet de liaison par tram-train dans la forêt de Saint Germain jusqu’à la gare RER A. Le Collectif vous propose d’en faire de même, en signant deux pétitions.

> Oui à la passerelle

> Non à la virgule

De longue date, les associations – Réseau Vélo 78 notamment – et certains élus militaient pour la création d’une  « coulée verte de l’ouest parisien ». Une opportunité se présente aujourd’hui avec le projet de prolongement jusqu’à Mantes de la ligne Eole. La SNCF a inclus une passerelle circulations douces en encorbellement dans le projet du nouveau pont de chemin de fer qui sera réalisé entre Nanterre et Carrières sur Seine, pour un coût de 8 M € non compris dans les 3,7 milliards du projet global.

Les associations soutiennent le projet et ont demandé aux collectivités de faire de même. Les réponses reçues sont globalement favorables sur le principe. Il reste maintenant à boucler le financement sans tarder, car les travaux du projet Eole débutent prochainement. Pour soutenir le projet, une pétition adressée aux décideurs a été mise en ligne par l’association Rueil à vélo et a déjà reçu près de 500 signatures. Nous vous invitons à la signer.

Quant au projet dénommé « la virgule », une double voie ferrée de 3,6 kilomètres traversant la forêt de Saint-Germain-en-Laye jusqu’aux abords de la gare RER A, il est loin de faire l’unanimité. Les élus majoritaires du territoire le soutiennent, la Région et le Département le financent. En revanche, la majorité des associations locales de défense du patrimoine et d’environnement – les Amis de la forêt de St Germain et Marly, Ensemble pour l’Environnement de St Germain – y sont opposées, militant pour un projet plus léger, moins coûteux et surtout respectueux de l‘environnement.

Le Cadeb s’associe à cette demande, en vous invitant à signer la pétition associative qui a déjà recueilli plus de 3500 signatures. Parallèlement, le Collectif maintient le contact avec les décideurs, sur les aspects de sécurité routière aux intersections, de préservation des continuités écologiques et de réelle compensation pour les hectares de forêt déjà détruits à ce jour. Un combat sur tous les fronts !

Le bureau du Cadeb

Une réflexion au sujet de « Oui à la passerelle, non à la virgule »

  1. Sans hésiter, il faut saisir l’opportunité de créer une portion de liaison douce sur l’axe Paris – le Nord-Ouest.
    Sauf à suivre tous les méandres de la Seine, ce lien n’existe pas et empêche bon nombre de cyclistes de prendre leur vélo pour parcourir cet axe si chargé, qu’il soit routier ou ferroviaire.
    Favoriser le vélo dans ces zones urbanisées serait une mesure de santé publique tant l’air y est chargé de polluants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *