Ligne nouvelle Paris Normandie : le public est consulté

Jusqu’au 1er février, le public est appelé à donner son avis sur les zones de passage envisagées par SNCF Réseau  pour relier la capitale à la Normandie grâce à une liaison ferroviaire totalement nouvelle, à horizon 2030, permettant de libérer des voies pour les trains de proximité. Une carte interactive est mise à disposition du public permettant de s’informer et d’exprimer ses préférences, si possible en les justifiant.

Entre Paris et Mantes, trois options sont envisagées : Sud, centre A et B (l’option Nord ayant déjà été abandonnée). L’option Sud suit le tracé de l’A14 au travers de la plaine de Montesson puis de l’A13 vers Mantes. L’option Centre (A ou B) suite le tracé des voies ferrées existantes jusqu’à Achères et rend possible la création d’une gare nouvelle dans le secteur de la Confluence  (Achères ville ou Grand-Cormier). Elle diverge ensuite selon qu’elle traverse (centre A) ou contourne (centre B) la boucle de Chanteloup.

Privilégiant le parcours le plus direct entre Paris et Mantes, la zone de passage Sud est la moins couteuse et la plus rapide. Les zones de passage  « Centre », moins directes, sont de ce fait plus « chères », sans parler du cout de la nouvelle gare dont l’intérêt réel reste à démontrer.

Quel que soit le tracé retenu, la voie nouvelle sera réalisée en tunnel depuis Nanterre, en traversée de la boucle de Montesson et de la forêt de Saint-Germain-en-Laye. Même en souterrain, l’infrastructure ferroviaire ne sera pas sans impact sur le territoire, du fait des travaux et aussi de la nécessité de créer des zones d’émergence (des issues de secours avec accès routiers) tous les 5 km maximum.

Pour en savoir plus :

la lettre d’information de SNCF Réseau
La carte des zones de passage
La carte interactive (pour voter)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *