Liaison SNCF avec Paris Saint Lazare : vers une issue favorable ?

Le jeudi 13 mars 2008, une délégation du CADEB a été reçue au siège de la présidence de la Région Ile de France par le directeur de cabinet du Président Jean-Paul Huchon, la directrice adjointe et un conseiller technique, en présence de Jacqueline Penez, Conseillère Régionale élue des Yvelines. Notre Collectif était représenté par sa Présidente, Paulette Menguy, accompagnée de plusieurs membres du Bureau pour les communes de Houilles-Carrières sur Seine, Sartrouville et Maisons-Laffitte. Claude Loiseau participait également à la délégation au titre de l’Association des Usagers des transports (AUT) et d’Ile de France Environnement.

En remettant les quelque cinq mille signatures recueillies pour le maintien de la liaison SNCF avec Paris Saint-Lazare, le CADEB a rappelé que son action de caractère strictement associatif s’inscrivait dans une perspective de développement durable, afin de promouvoir l’usage des transports en commun.

Notre Collectif ne met pas en doute les bonnes intentions qui ont présidé à la décision prise et ne conteste pas l’amélioration qu’elle peut apporter à de nombreux usagers, ceux de l’agglomération de Cergy-Pontoise notamment. En revanche, nous faisant les porte-parole des milliers de personnes qui ont signé la pétition, nous n’acceptons pas que cette réorganisation s’effectue au détriment de milliers d’autres usagers : étudiants de la faculté de Nanterre, salariés en horaires décalés ou à temps partiel, patients de la clinique Charlebourg à La Garenne Colombes, personnes âgées ou handicapés utilisateurs habituels de la ligne vers Saint-Lazare, etc. Le CADEB ne nie pas les difficultés liées à la saturation des infrastructures, mais demande la recherche et l’étude de toutes solutions permettant de rétablir une liaison ferroviaire directe avec toutes les communes situées sur la ligne SNCF Paris Saint-Lazare, jusqu’à Maisons-Laffitte, ce qui correspond au souhait de la Région de faciliter les liaisons de banlieue à banlieue. Le CADEB est déterminé à obtenir le rétablissement de la liaison avec Paris St Lazare, justifiée par les besoins en constante augmentation dans la Boucle de Montesson.

De leur côté, les représentants de la Région ont rappelé leur volonté de développer les transports en commun, en finançant largement le STIF, autorité organisatrice des transports en Ile de France. Depuis le transfert de la compétence « transports » à la Région en 2006, les crédits ont été accrus et dès fin 2009 les premières des 172 rames neuves circuleront sur le réseau Transilien. Concernant la Tangentielle Nord, la Région a confirmé qu’il s’agissait pour elle d’un projet phare, soutenu personnellement par le président Jean-Paul Huchon et qu’elle apportera sa quote-part de financement en temps utile.

S’agissant de la desserte de Saint-Lazare, les représentants de la Région ont insisté sur l’amélioration apportée aux usagers par le renforcement de l’offre de trains sur le RER A aux heures creuses de semaine. Ils comprennent le « ressenti » des usagers de la ligne SNCF qui ont vu leurs trains supprimés mais précisent que la modification intervenue est « en phase d’expérimentation ». Notamment le STIF a écrit au ministère des transports pour demander si la totalité des sillons réservés pour le fret était bien nécessaire. Il y aura une évaluation « objective » de l’expérimentation à laquelle les associations d’environnement et d’usagers seront associées, sans que la date annoncée précédemment par le STIF (juin 2008) ne nous soit confirmée. Il nous a été précisé que toutes les solutions techniques alternatives seront recherchées et mises en œuvre en fonction des conclusions de l’évaluation.

Notre Collectif est satisfait de cette réunion qui peut laisser entrevoir une issue favorable. Nous comptons sur le Président Jean-Paul Huchon pour soutenir les habitants de nos territoires de l’Ouest parisien et trouver le meilleur compromis possible susceptible de satisfaire au mieux tous les franciliens concernés.

>> Signer la pétition en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *