Donnons notre avis sur le devenir de la Boucle

C’est le visage de la Boucle dans les dix prochaines années qui est en train de se décider. Il s’agit en effet de fixer dans un document les orientations fondamentales d’aménagement pour les dix prochaines années. Tous les domaines sont concernés : habitat, transports, activité. C’est pourquoi il est essentiel que la société civile – habitants, associations – participe activement à ces choix.

C’est une délibération de la communauté de communes en date du 18 mars 2009 qui a décidé de l’élaboration de ce document d’urbanisme dénommé Scot – Schéma de cohérence territoriale. Un cabinet d’études spécialisé – Proscot – a été mandaté et a commencé à travailler. Un état des lieux a été dressé, les principaux enjeux identifiés. C’est la première étape.

Pour élaborer leur Scot, les acteurs locaux n’ont pas une liberté totale. En effet, le schéma local doit être compatible avec les orientations régionales. Rien de plus naturel. Sauf que deux documents étaient en « concurrence ». Le Schéma directeur de la Région Ile-de-France (SDRIF) de 1994, obsolète mais toujours en vigueur. Celui de 2008, adopté par le Conseil Régional après plusieurs années de concertation, mais auquel il manquait la signature de l’Etat. La difficulté vient d’être levée, suite à un accord Etat -Région en date du 9 juin. Le SDRIF de 2008 entrera bientôt en vigueur, et sera mis en révision, pour intégrer des éléments du projet de Grand Paris.

C’est une bonne nouvelle pour les élus, les associations et les habitants de la Boucle. En effet, le nouveau SDRIF a été élaboré en concertation étroite avec les élus et reprend la plupart des orientations exprimées dans le Livre Blanc qu’ils ont adopté en 2006. Quant aux associations regroupées au sein du Cadeb, elles se réjouissent de l’abandon des échangeurs avec l’A14, à Carrières-sur-Seine et Montesson, ainsi que d’une volonté forte de préservation des espaces agricoles exprimée dans le nouveau document régional.

Désormais, l’enjeu est celui de la participation de la vie associative et des habitants à l’élaboration du document d’urbanisme local. L’exposition annoncée pour la deuxième quinzaine de juin dans les sept communes et au siège de la communauté de communes va dans le bon sens. En huit panneaux, elle informera les habitants sur le Scot en cours d’élaboration. Elle permettra aux habitants de « réagir ». C’est un début en vue de la concertation. Quant aux associations du Cadeb, elles sont prêtes à participer activement à l’élaboration du document. Elles ont émis plusieurs propositions en ce sens. Attendons les résultats !

Le bureau du CADEB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *