Déboisement : la SNCF a eu la main lourde

StNom_r8Cet été, la SNCF a déboisé les talus longeant la ligne L2 Paris-Saint-Lazare / Saint-Nom-la –Bretèche, sur les communes de Louveciennes, Marly-le-Roi, l’Etang-la-Ville et Saint-Nom-la –Bretèche. Les usagers demandent des trains qui partent et arrivent à l’heure : personne ne contestera donc la nécessité pour la SNCF d’entretenir les abords des lignes afin d’éviter les chutes d’arbres sur les voies en cas d’intempéries et la présence de feuilles sur les rails en automne. Toutefois, les travaux ont été effectués avec une telle brutalité que les riverains parlent de massacre et désastre, et les photos leur donnent raison : des talus mis à nu, y compris en contrebas des voies sur plus d’une dizaine de mètres, et la végétation coupée à ras y compris dans les gares, créant des paysages de désolation. Alors que l’an dernier les riverains de la ligne L2 avaient pu « limiter les dégâts » en se manifestant auprès de la SNCF avec le soutien des communes de Bougival et la Celle-Saint-Cloud, cette année ils ont été pris de court, ne pouvant que constater après coup les dégâts. C’est sans doute l’occasion pour tous les riverains de la ligne et les associations de s’organiser en concertation avec les mairies. Il est temps que la SNCF change ses pratiques, au bénéfice d’une politique durable plus respectueuse de l’environnement et du bien-être des habitants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *