Concertation sur le RER A et la ligne SNCF L3

Tout au long de l’année 2016 et début 2017, ont eu lieu des réunions de concertation avec la SNCF et la RATP pour améliorer le fonctionnement du RER A et de la ligne SNCF (L3) qui dessert  Cergy-Pontoise.  Les deux opérateurs ont proposé des modifications importantes (nombre de trains, horaires) pour chacune des branches, en heures de pointe (matin et soir), et en heures creuses. Grace à ces changements, ils espèrent pouvoir offrir une meilleure qualité de service aux usagers dès la fin 2017.

Le Cadeb se félicite de cette concertation menée sous l’égide du Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif) à laquelle il a participé régulièrement avec les élus du territoire et les autres associations d’usagers, notamment celles regroupées au sein de l’Association des usagers des transports (AUT) d’Ile-de-France.

Le Cadeb est globalement favorable à la nouvelle grille horaire proposée, mais n’est pas totalement satisfait.

Parmi les points positifs, nous retenons l’arrêt des trains dans toutes les gares, à Houilles/Carrières-sur-Seine et Maisons-Laffitte sur la branche Cergy, et à Chatou/Croissy-sur-Seine et le Vésinet centre sur la branche Saint-Germain.

En revanche, nous souhaitons plus de RER vers Cergy que vers Poissy, pour tenir compte du nombre de voyageurs, ce qui n’est pas le cas dans la grille proposée.

De plus, en heures creuses, le rétablissement d’une liaison par heure entre Cergy et Paris Saint-Lazare va dans le bon sens, mais est notoirement insuffisant.

Enfin, rien n’est fait pour améliorer la desserte en période d’été, qui reste drastiquement réduite.

Pour que la refonte de la grille ait des effets bénéfiques notables pour les usagers, il est indispensable qu’elle soit couplée avec :

• La mise en place d’une gestion commune du RER A entre la SNCF et la RATP

• La réalisation des travaux prévus au schéma directeur du RER A, et notamment ceux permettant les retournements (création d’une 4ème voie à Cergy Pontoise)

• La suppression de la relève à Nanterre Préfecture

L’avis complet du Cadeb est téléchargeable ici

3 réflexions au sujet de « Concertation sur le RER A et la ligne SNCF L3 »

  1. Bonjour
    Etant utilisatrice des transports en commun (RER A – ligne J et L)depuis la gare de Houilles Carrières sur Seine tous les jours , je suis favorables aux propositions faites ainsi qu’aux demandent complémentaires que vous ajoutez . Que le changement ne soit pas fait à moitié pour une fois .
    Cordialement

  2. Bravo pour votre action. Ca fait plaisir de voir que des personnes prennent leur vie en main.
    Pour compléter, je voudrais donner mon témoignage suite à l’incident intervenu le 10 juin sur la branche du RER A Cery/Poissy. Mon fils est rentré à la maison (Maisons-Laffitte) à 2 heures du matin le 11 juin 17 alors qu’il est arrivé à 23.30 à Nanterre Université. En cause l’improvisation totale de la SNCF pour suppléer en bus de substitution depuis Nanterre université en direction de Poissy, suite à l’incident du 10 juin au matin en gare de Sartrouville. Ce jour à 18h, pourtant l’agent SNCF au guichet lui avait assuré que l’incident ne concernait QUE la branche Paris-Poissy. Or quelle a été sa surprise à 23h d’apprendre et alors que les applications SNCF annonçaient normalement les départs depuis Paris vers Cergy le haut, qu’il n’y avait plus de trains pour rentrer. Son récit des événements qui se sont déroulés témoignent de l’improvisation totale de la gestion de la SNCF . Carence des bus de substitution poussant les gens à se livrer à des actes inciviles: bousculades, piétinements nombreux en présence de jeunes enfants, de personnes agées; absence d’agents SNCF en gare de Nanterre Université; seules les forces de l’ordre dépassées et inexpérimentées, assuraient la gestion et l’entrée dans le bus. Devant une situation aussi choquante pour les voyageurs une plainte devrait être déposer contre le Stif et la SNCF auprès du tribunal d’administratif(sur le modèle de celle menée par l’association Respire et Clotilde Nonnez pour pollution de l’air aggravée le 7 juin 2017), pour, en autres choses, non respect de la dignité humaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *