Transports

Déboisement : la SNCF a eu la main lourde

StNom_r8Cet été, la SNCF a déboisé les talus longeant la ligne L2 Paris-Saint-Lazare / Saint-Nom-la –Bretèche, sur les communes de Louveciennes, Marly-le-Roi, l’Etang-la-Ville et Saint-Nom-la –Bretèche. Les usagers demandent des trains qui partent et arrivent à l’heure : personne ne contestera donc la nécessité pour la SNCF d’entretenir les abords des lignes afin d’éviter les chutes d’arbres sur les voies en cas d’intempéries et la présence de feuilles sur les rails en automne. Toutefois, les travaux ont été effectués avec une telle brutalité que les riverains parlent de massacre et désastre, et les photos leur donnent raison : des talus mis à nu, y compris en contrebas des voies sur plus d’une dizaine de mètres, et la végétation coupée à ras y compris dans les gares, créant des paysages de désolation. Alors que l’an dernier les riverains de la ligne L2 avaient pu « limiter les dégâts » en se manifestant auprès de la SNCF avec le soutien des communes de Bougival et la Celle-Saint-Cloud, cette année ils ont été pris de court, ne pouvant que constater après coup les dégâts. C’est sans doute l’occasion pour tous les riverains de la ligne et les associations de s’organiser en concertation avec les mairies. Il est temps que la SNCF change ses pratiques, au bénéfice d’une politique durable plus respectueuse de l’environnement et du bien-être des habitants.

Tangentielle Nord : le tronçon central, entre Epinay et le Bourget, est sous tension

03_La-ligne-Aérienne-de-Contact-sous-tension-dès-le-27-avrilLes travaux sont terminés sur les premiers 11 kilomètres de la Tangentielle Nord, entre Epinay et le Bourget. Les ponts sont construits et les rails sont posés. Depuis le 27 avril,  les lignes aériennes qui alimenteront en courant les rames ont été mises sous tension.  Dès à présent, les premiers trains commencent à circuler, et à partir de juillet, vont débuter les essais en situation réelle, avec des rames toutes les 10 minutes. Ces essais vont durer un an, avant l’ouverture aux voyageurs prévue mi-2017.  Le projet de Tangentielle Nord (TLN) consiste à créer sur 28 km deux voies dédiées au transport de voyageurs, contiguës aux voies de la ligne actuelle de fret de « grande ceinture », en desservant 14 gares dont 6 nouvelles. Avec un temps de parcours d’environ 33 mn entre Sartrouville et Noisy-le-Sec, contre 1 heure 30 actuellement, la nouvelle liaison par train léger (Tram-train) vise à relier les territoires du Nord francilien, sans passer par Paris, et assurer des correspondances régulières avec les lignes existantes, notamment les cinq lignes de RER. Marc Pélissier, président de l’Association des usagers des transports (AUT) d’Ile-de-France, soutient le projet depuis l’origine et plaide maintenant pour le prolongement de cette ligne à l’Est jusqu’à Noisy-le-Sec et à l’Ouest jusqu’à Sartrouville (Yvelines). Les études sont faites, les acquisitions foncières sont en cours. Mais reste à trouver le financement… d’environ 1 Mds €.

Pour en savoir plus : http://www.tangentiellenord.fr/

Le viaduc ferroviaire de Marly bientôt remis à neuf

marly-viaducLa SNCF projette de rénover l’ouvrage ferroviaire situé sur la ligne L,  Saint-Cloud (92) / Saint Nom-la-Bretèche (78), entre les gares de Louveciennes et Marly-le-Roi. D’une longueur de 283 mètres, le viaduc de Marly-le-Roi, construit en 1883, a déjà été renforcé en 2013. Les travaux à venir seront plus importants. Un nouveau tablier métallique sera mis en place, réduisant les nuisances  acoustiques et vibratoires constatées sur l’ouvrage actuel. Les appuis de l’ouvrage (piles, culées) seront, pour leur part, conservés et renforcés. Le nouveau viaduc devrait permettre l’utilisation de nouvelles rames de type Francilien, que le Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif) a décidé d’acquérir en 2013. Après l’enquête publique prévue en 2016, les travaux s’étaleront sur deux ans et demi et nécessiteront une interruption du trafic de sept semaines, en période estivale, et de quelques week-ends. SNCF Réseau organise une réunion d’information le 17 mars à Marly (voir en rubrique agenda).

Informations complémentaires : http://www.sncf-reseau.fr/fr/renouvellement-du-viaduc-de-marly-le-roi

Tangentielle Ouest à Poissy : concertation complémentaire

phase2-nouveau-traceDu 7 mars au 8 avril, les habitants sont invités à donner leur avis sur une variante de tracé de la Tangentielle Ouest (TGO)  qui desservirait le centre-ville de Poissy et la gare du RER A. Trois arrêts sont prévus : secteur La Bruyère-Gambetta, gare RER et le futur quartier Rouget-de-Lisle, en projet sur des terrains proches de PSA. La TGO est une nouvelle liaison qui doit relier le département des Yvelines du Nord au Sud, entre Achères-Ville RER et Saint-Cyr-l’École RER C, en passant  Saint-Germain-en-Laye, avec une connexion vers le RER A. Ce projet de tram-train empruntera en partie les infrastructures ferroviaires existantes de la Grande Ceinture. Il sera réalisé en deux phases : tout d’abord la partie Sud, entre St Germain et St Cyr, en prolongement de la grande ceinture ouest (GCO) existante, avec un début des travaux espéré pour fin 2016.  Ensuite, la partie Nord, entre St Germain et Achères, après enquête publique prévue pour fin 2017. Le dossier de concertation est consultable en mairie de Poissy ou sur le site Internet du projet : http://www.tangentielleouest.fr/phase-2/participez-a-la-concertation/

Un document d’information synthétique est également à disposition des habitants.

Informations complémentaires : http://links.mailingplus.net/newsl_view.php?data=b32-43dang3amjas9riokef9u3tj64

RATP et SNCF annoncent d’importants travaux

Tout d’abord, cet été, sur le RER A, le trafic sera totalement interrompu du 23 juillet au 21 août inclus, entre les gares de la Défense, à l’ouest de Paris, et Nation, dans l’est de la capitale. Ceci afin de renouveler le ballast et les rails, qui pour certains ont plus de 40 ans.

Quant aux lignes SNCF de l’Ouest francilien, les travaux seront étalés sur l’année entière. Ils concerneront la partie du RER A gérée par la SNCF, la ligne L (Paris Saint-Lazare / Cergy) et la ligne J (Paris Mantes par Houilles et Poissy). En réalisant ces chantiers, la SNCF entend limiter le nombre d’incidents dus à l’infrastructure. En effet, l’usure des voies, résultant de l’action des éléments naturels (pluie, neige, ensoleillement) et de l’intensité des circulations, peut entraîner une multitude d’incidents impactant de façon importante la régularité. Les travaux prévus visent à améliorer la fiabilité des installations et le confort des voyageurs (réduction des vibrations).

Calendriers des travaux :

Sur le RER A
Sur la ligne L
Sur la ligne J

Eole – RER E : les travaux vont commencer

Logo_RER3Samedi 6 février, le premier ministre Manuel Valls a annoncé que les travaux du RER E Eole allaient pouvoir commencer. En effet, l’Etat apporte une « contribution exceptionnelle » supplémentaire de 500 millions d’euros, qui s’ajoute à quelque 500 autres millions en provenance de la ville de Paris et des départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines. Ce milliard complète les financements déjà acquis (un milliard d’euros de la Société du Grand Paris et 1,5 milliard du Contrat de plan Etat-Région 2015-2020 signé en juin dernier).

Le projet Eole (Est-Ouest liaison express), un chantier de 3,5 milliards d’euros, va permettre de désengorger le RER A. La ligne E sera prolongée de 55 km à l’ouest, dont 8 km de tunnel, de la gare d’Haussmann Saint-Lazare à la gare de Mantes-la-Jolie. Dans la boucle de Montesson, deux arrêts par heure sont prévus à Houilles (aucun à Sartrouville). Une passerelle piétons-vélos accolée aux voies d’Eole pourrait être réalisée entre les Hauts de Seine et les Yvelines, face à Nanterre. Ce complément estimé à 13 M€ n’est pas financé à ce jour.

RD 121 : le chantier avance. Le Cadeb veille.

RD 121La réunion annuelle entre le Département et le Cadeb pour faire le point sur le chantier de la voie nouvelle départementale RD 121 à Sartrouville et Montesson s’est tenue le 12 novembre. Tous les sujets ont été abordés : l’avancement des travaux, l’impact sur l’activité agricole, les aménagements cyclables, les indemnisations suite à expropriation, les dommages aux maisons riveraines, le bruit et la qualité de l’air, notamment dans le secteur scolaire de Sartrouville. Cette réunion a été suivie le jeudi 19 novembre d’une visite du chantier à laquelle ont participé des membres du Cadeb et des associations riveraines. Le Cadeb remercie le Département pour cette visite fort instructive.

Eole : les délais sont confirmés mais le financement n’est pas bouclé

Logo_RER3S’exprimant le 15 octobre dans le cadre du comité interministériel du Grand Paris, le Premier Ministre Manuel Valls a confirmé la poursuite du projet Eole et apporté des précisions sur le financement. La participation de l’Etat et de la Région avait été actée en début d’année pour la période 2015-2020.  Le 13 novembre, la société du Grand Paris sera appelée à approuver la convention de financement pour sa contribution d’un milliard d’euros.  Ce qui devrait permettre « le lancement des travaux » dans le respect du calendrier. Dans les « prochaines semaines » les collectivités traversées par le RER E à l’Ouest  – ville de Paris, départements des Hauts de Seine et des Yvelines – devraient confirmer la répartition de leurs contributions au projet. La signature  d’un protocole de financement avec l’ensemble des partenaires concernés « devra » intervenir avant la fin du premier semestre 2016  « afin de pouvoir engager les travaux. » Le projet consiste à prolonger à l’Ouest de 55 km le RER E, dont 8 Km en tunnel et 47 km de voies existantes à réaménager. Sur notre territoire, nous serons particulièrement attentifs au nombre d’arrêts à Houilles et à la réalisation d’une passerelle piétons-vélos accolée au nouveau pont de franchissement de la Seine entre Bezons et Nanterre.

Pour en savoir plus sur le projet : http://www.rer-eole.fr/

Charles, le chirurgien itinérant des vélos

charles triporteurCharles Thibault a eu l’idée en 2012 de créer le Triporteur, un atelier de réparation de vélos ambulant, à Houilles. Lauréat en mai des Trophées de la mobilité, décernés par le Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif) et la Région, il est à nouveau à l’honneur sur le site de la Région, qui lui a consacré un reportage à Houilles pour ses trois ans d’activité. C’est l’exemple de nouveaux services qui voient le jour, alors que le nombre de déplacements à vélo en Île-de-France a doublé en 10 ans.

> Voir le reportage