Aménagement du territoire

Bientôt une zone agricole protégée dans la Plaine de Montesson ?

Du jeudi 12 septembre au vendredi 11 octobre 2019,  une enquête publique est organisée en vue de recueillir les observations du public sur le projet de création d’une zone agricole protégée dans la plaine de Montesson, sur les communes de Carrières-sur-Seine, Montesson et Sartrouville.

Les heures de permanences des commissaires enquêteurs dans les trois communes figurent dans l’avis d’ouverture d’enquête.

Pendant toute la durée de la consultation, le dossier d’enquête est consultable sur le site de la préfecture des Yvelines .

Les observations du public peuvent être transmises aux commissaires enquêteurs à l’adresse suivante : zap-carrieres-montesson-sartrouville@enquetepublique.net

> L’avis d’ouverture d’enquête
> Le site de la Préfecture

Protection de la forêt de St Germain : des avancées et des reculs

Qui dans notre communauté d’agglomération n’a pas arpenté un jour la forêt de Saint-Germain? Elle accueille en effet environ 3 millions de visiteurs par an. Et c’est une forêt fragile soumise à la pression grandissante des agglomérations qui l’environnent. Elle est traversée par des routes, des voies ferrées. Le nouveau projet très inquiétant de tram-train pour relier les gares de Saint-Germain grande ceinture et du RER à Saint-Germain-en-Laye a déjà eu pour conséquence des défrichages supplémentaires mordant encore une fois sur les surfaces boisées.

Continuer la lecture

Enquête publique sur la modification du PLU de Sartrouville

L’enquête a lieu du lundi 22 octobre au vendredi 23 novembre 2018 inclus.

Elle se déroule au Centre Technique Municipal, 90 rue de la Garenne. Le dossier est consultable sur place ou sur Internet https://www.sartrouville.fr/cadre-de-vie/urbanisme/le-plu/

Le Cadeb a déposé un avis favorable sous réserve de prise en compte de ses observations. https://www.sartrouville.fr/fileadmin/user_upload/05_Cadre-vie/Urbanisme/MAJ_enquete_publique/Avis_CADEB.pdf

Il invite les habitants à s’exprimer largement pendant l’enquête publique, pour enrichir encore le projet, afin qu’il permette réellement d’atteindre les objectifs affichés

Enquête publique sur la révision du PLU de Saint-Germain-en-Laye

L’enquête a lieu du vendredi 12 octobre au samedi 17 novembre inclus.  Le dossier est consultable sur place au centre administratif  ou en ligne à l’adresse https://www.saintgermainenlaye.fr/840/la-revision-generale-du-plu.htm

Reinhard Felgentreff, Commissaire-enquêteur, tiendra cinq permanences au centre administratif. Pendant toute la durée de l’enquête, vous pourrez adresser vos courriers à l’intention du Commissaire Enquêteur en mairie ou par courriel à l’adresse suivante : revision-plu-saint-germain-en-laye@enquetepublique.net

Contact : Direction de l’Urbanisme : 01 30 87 23 40 ou par courriel : urbanisme@saintgermainenlaye.fr

Pour en savoir plus : https://www.saintgermainenlaye.fr/112-1113/fiche/ouverture-de-l-enquete-publique-revision-du-plu.htm

Enquête publique sur la révision allégée du PLU de Bezons

Objet d’une enquête publique qui s’est terminée le 6 aout, la révision du PLU de Bezons prévoit notamment la suppression de la protection des espaces boisés sur l’ile fleurie en vue des travaux de construction d’un pont sur la Seine dans le cadre du projet Eole (liaison RER E Paris/Mantes) et des aménagements prévus par le Conseil départemental du Val d’Oise.

FNE Ile-de-France a déposé un avis au nom des associations exerçant leur activité dans les départements concernés : Hauts de Seine, Val d’Oise, Yvelines.

L’union régionale dont le Cadeb est membre est opposée à ce déclassement et demande le rétablissement de la protection à l’issue des travaux.

> L’avis de FNE

> L’avis des associations locales

Le tribunal annule le PLU de Bougival

Par décision en date du 20 juillet 2017, le Cour administrative d’appel  de Versailles a annulé le PLU de la commune de Bougival (Yvelines) suite au recours intenté par l’association « Patrimoine & Urbanisme » (P&U) de Bougival, plusieurs autres associations (dont le Cadeb) et des particuliers. Le tribunal a retenu les arguments des défenseurs de l’environnement et relevé que la ville commettait une « erreur manifeste d’appréciation », du fait notamment de « l’atteinte portée à la protection des sites et des paysages par l’effet de la suppression d’espaces boisés classés présentant un caractère remarquable », en particulier sur la colline dite des Impressionnistes.

Consultez le communiqué de la cour d’appel de Versailles