Abattage des arbres sur les talus SNCF : opération suspendue

AgfaPhotoLa SNCF avait prévu d’abattre la totalité des arbres sur les talus ferroviaires, entre Garches et Bougival, et ce à partir du 24 aout. Suite à la mobilisation des riverains et des associations de Bougival, avec le soutien du Cadeb, et à la demande des communes de Bougival et Garches, la SNCF a décidé de « surseoir à ces travaux » jusqu’à nouvel ordre. Le temps d’engager « une meilleure concertation » avec les riverains et les communes, a indiqué au Cadeb Philippe Durr, directeur de SNCF Réseau à Paris Saint-Lazare. En supprimant la végétation, la SNCF entendait s’attaquer aux incidents d’origine végétale, à savoir les chutes d’arbres sur la voie ou les caténaires, ainsi qu’à la perte d’adhérence suite aux feuilles qui se déposent sur les voies, « un phénomène plus difficile a combattre, et gravement pénalisant pour la régularité. »

Les riverains attendent qu’une solution raisonnable soit trouvée qui ne portera atteinte ni au paysage ni à la biodiversité très présente à cet endroit. Ils préconisent un élagage modéré et un entretien régulier que la SNCF ne veut pas assumer.

Pour le Cadeb, il faut trouver « un moyen de concilier les contraintes ferroviaires avec la protection de la nature et la préservation des paysages. »

Les associations bougivalaises proposent une pétition : https://www.change.org/p/monsieur-luc-wattelle-maire-de-bougival-monsieur-le-maire-de-bougival-refusez-l-abattage-par-la-sncf-de-tous-les-arbres-qui-longent-la-voie-ferrée

3 réflexions au sujet de « Abattage des arbres sur les talus SNCF : opération suspendue »

  1. Bonjour et bravo pour cette recherche de concertation.
    Nous habitons entre Nantes et St Nazaire. Nous venons d’être informés d’un plan du même type pour d’ici à 2021. Une première partie a été réalisée sur l’axe entre Le Mans et Angers. Une deuxième vague est à l’étude (appel d’offre ?). Les prétextes sont les mêmes. En réalité, il s’agit de faire des économies en évitant les élagages et en abattant plusieurs centaines d’arbres. 900 terrains sont concernés. L’ONF n’a recensé que quelques arbres dangereux, qui eux, nécessitent un abattage. Les conséquences risquent d’être désastreuses pour l’environnement, la sécurité (plus de barrière naturelle), les animaux (plusieurs champs jouxtent la voie ferrée) sans compter l’impact visuel et celui du bruit.
    Nous sommes demandeurs de votre expérience. Comment peut on faire ?
    Merci de votre aide.

    1. Bonjour,
      Nous avons effectivement conduit une lutte contre les coupes d’arbres sur les emprises SNCF, avec un résultat plutôt positif, et un acquis certain en termes d’expérience.
      Si vous le souhaitez, vous pouvez nous contacter par mail :
      Cordiales salutations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *